main_banner
line decor
 
 
 
 

 
 
Qu’est ce qu’une tornade ?

Le mot tornade vient du mot espagnol "tornado" dérivé du verbe "tornar" qui signifie tourner. On peut aussi la nommer "trombe".

Une tornade est due au fait de l'interaction d’un orage violent avec les vents de la troposphère.

Une tornade est un tourbillon ou plus précisément un vortex, l'appelation scientifique. L’air tourne autour de l’axe de la tornade. Aspiré par la forte dépression du cœur central, l’air s’engouffre à la base du vortex au niveau du sol. L’air traverse alors une mince couche de quelques dizaines de mètres puis entame son mouvement giratoire ascendant autour du cœur. Cela lui permet de se mélanger facilement, à l’extrémité supérieure de la tornade, aux courants du nuage générateur.

A noter que les vents, dans l’hémisphère Nord, tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Le vortex a souvent la forme d’un « tuba » qui peut s’étendre jusqu’au sol. Ce tuba ne se forme que si la chute de pression dans le cœur dépasse une valeur critique. Cette valeur critique sera fonction de la température et de l’humidité de l’air entrant.

Cependant il se peut que le tuba ne se forme pas. On ne devine alors la présence de la tornade que par la poussière et les débris qu’elle emporte.

Les dimensions de ce tuba sont très variées. Pouvant aller de quelques dizaines de mètres à plusieurs kilomètres de long. Le diamètre étant compris entre quelques mètres et quelques centaines de mètres.

La plupart du temps il possède une forme conique, mais les très fortes tornades engendrent des colonnes cylindriques courtes et larges. Il peut aussi ressembler à des cordes serpentant horizontalement. Au cours de l’existence d’une tornade, sa taille et sa forme peuvent subir de nombreuses variations.

De plus les tornades peuvent être très bruyantes grondant parfois comme la turbine d’un réacteur. Cela résulte probablement de l’interaction des vents violents avec la terre.

 

Sur cette photo, nous pouvons bien voir le nuage de débris créé par la tornade, appelé « buisson ». Ces débris soulevés du sol et aspirés vers le haut font apparaître un entonnoir : le tuba.