main_banner
line decor
 >>> Accueil <<<
 
 
 
 

 
 
Les dégats causés par une tornade

 

La tornade est l’un des phénomènes météorologiques les plus destructeurs de la planète et notamment du fait de la puissance incroyable des vents qui prennent part à la formation de la tornade ; jusqu’à plus de 500 Km/h pour des tornades de grosse ampleur. Par exemple, une tornade ayant eu lieu en Géorgie le 31 mars 1973, a produit des dégâts s'élevant à la facture colossale de 1,250,000,000 dollars !

Les dégâts provoqués par une tornade sont très variés. Tout dépend de la puissance de celle-ci (voir échelle de Fujita). Ces dégâts peuvent aller d' une simple détérioration de bâtiments à leur destruction intégrale.

La tornade qui peut se déplacer jusqu’à plusieurs centaine de kilomètres, balaye tout sur son passage si elle est puissante. Mais la destruction occasionnée reste sur un couloir de destruction très étroit : quelques dizaines de mètres.

Lors du passage d’une tornade, on peut donc observer la trajectoire empruntée par celle-ci, appelée corridor, avec des débris répartis de part et d’autre de ce « chemin ».

Nous pouvons voir ici le corridor laissé par l’une des plus grosses tornades (1,6 Km de largeur et 16Km de hauteur) qu’aient connu les Etats-Unis, le 3 Mai 1999.

 

Si une tornade cause autant de dégâts lors d’un passage en ville par exemple, c’est aussi grâce à la très faible pression qui règne à l’intérieur du tuba, pression pouvant être à 90% de la pression atmosphérique normale, soit un peu plus de 100 hPa.

Cette chute soudaine et très importante de pression crée une énorme différence entre celle de l'extérieur et de l'intérieur des bâtiments. Cette brusque dépression peut donc entraîner une véritable explosion des bâtiments. Cela est dû au fait que l'air enfermé à l'intérieur d'une maison par exemple exerce sur les murs, les portes et les fenêtres, une poussée considérable qui tend à les faire éclater vers l'extérieur.

Vidéo montrant la pression excercée au coeur d'une tornade.

 

En résumé, les dégâts causés par une tornade sont dûs à différents facteurs :

> La pression des vents de la tornade différente de la pression normale.

> L'effet de Bernoulli qui s’exerce autour des obstacles donnant ainsi une différence de pression entre le côté de l’obstacle face au vent et celui sous le vent par différence de vitesse d'écoulement. Cette pression différente permet de soulever les objets aussi facilement que l'air soulevant une aile d'avion. Des véhicules sont donc projetés ainsi que divers objets se trouvant sur la route de la tornade, les toitures soulevées puis emmenées plus loin.

La tornade est souvent plus dangereuse lorsque l’on est à coté, il existe un risque très important pour les personnes aux alentours : les débris de maison, de voitures et de toute autre nature peuvent être projetés à des centaines de mètres du lieu de la tornade.

 

 

 

Echelle de Fujita :

 

 

Pour juger l'intensité d’une tornade, on utilise l’échelle de « Fujita » mise au point par Théodore Fujita, chercheur à l’Université de Chicago, au début des années 1970. L’intensité se calcule après avoir évalué la nature et l’étendue des dégâts engendrés par le passage  une tornade. En 2005, des météorologues, des experts en bâtiment et des ingénieurs ont mis a jour cette échelle en réajustant les vitesses de vent  à l’échelle des dégâts, étudiés sur plus de 20 types de constructions.

 

 

 

 

 

Etendue des sinistres suivant l’intensité d’une tornade :